BORN WILD

Spider


Belle et cruelle

Une fois encore, Richard Orlinski interroge une peur archaïque, la peur de l’araignée, et l’exorcise en sublimant sa beauté. Il l’invente lisse et non velue, brillante et non terne, fuselée et posée en équilibre sur huit pattes aux articulations magnifiées.

La peur de l’araignée est motivée par sa cruauté. Elle guette les proies s’engluer dans sa toile, les paralyse, les liquéfie et les aspire. Son piège mortel à la géométrie sublime a motivé l’effrayante légende de la belle Arachné, transformée en araignée pour avoir oser défier la déesse Athéna dans l’art de tisser. Un mythe qui rend hommage à la création artistique et qui fut représenté par Titien. Rubens, Velasquez…

L’araignée tisse aussi le cocon qui protège ses bébés et incarne à ce titre une image maternelle de la féminité. La sculptrice Louise Bourgeois en a créé une représentation en hommage à sa mère.

Comme ses prédécesseurs, Richard Orlinski est fasciné par l’insecte et son ambivalence symbolique. La créativité, la patience, mais aussi la férocité et la noirceur.
L’araignée s’intègre parfaitement dans son bestiaire si particulier.

Tailles


120cm (l 120cm x h 80cm x L 95cm)
220cm (l 220cm x h 150cm x L 175cm)

Couleurs & finitions


RÉSINE


CRYSTAL CLEAR


DIVERS


Toute autre couleur possible sur demande.






Recent Portfolios