BORN WILD

Skull


Le crâne, non comme vanité mais comme métaphore de l’évolution de l’homme. Transformé, déformé, le crâne de Richard Orlinski pose la question du sens de ce processus d’évolution : progression ou déshumanisation ? La suppression de la mandibule annonce la régression de l’homme par la suppression du langage. L’expansion du lobe pariétal limite la partie frontale où résident les centres de la pensée la plus évoluée. Cette sculpture en mouvement nous interpelle sur le sens et le devenir de l’humanité.

Tailles


80 cm x  80 cm

Couleurs & finitions


RÉSINE


 

 

RÉSINE CHROMÉE


 

 

CRYSTAL CLEAR


 

 

DIVERS


 

 

Toute autre couleur possible sur demande.






Recent Portfolios